La consommation propre encore plus rentable !

La 4e version du DIFEE intègre le « Profit-Share » dans le tarif d’électricité solaire

Le modèle pour le décompte individuel des frais de chauffage et d’eau chaude (DIFC) a été appliqué de 1985 à 2017. En été 2017, ce modèle a été modernisé sous l’impulsion de l’Office fédéral de l’énergie et étendu au décompte individuel des frais de refroidissement et d’eau pour devenir le décompte individuel des frais d’énergie et d’eau (DIFEE). Depuis que la vente interne d’électricité aux habitants est possible dans les maisons produisant leur propre électricité (essentiellement par photovoltaïque), le décompte des  regroupements dans le cadre de la consommation propre (RCP) fait aussi partie du DIFEE. Un RCP permet de consommer en interne l’électricité produite sur le toit au lieu de la réinjecter sur le réseau au tarif de 4–6 centimes le kilowattheure. Les habitants profitent d’une électricité plus avantageuse car celle produite sur place est moins chère que l’électricité fournie par l’exploitant du réseau. Les propriétaires bénéficient de l’amortissement et des intérêts de la vente d’énergie.

Le RCP est désormais encore plus intéressant ! Jusqu’ici, on ne pouvait prendre en considération qu’un rendement dans le cadre du taux de référence ordinaire pour le tarif de consommation propre. Selon le prix de revient et la consommation propre, le tarif d’électricité solaire peut être, par exemple, de 16 centimes/kWh tandis que l’électricité standard fournie par l’exploitant du réseau s’élève, par exemple, à 20 centimes/kWh. Dans cet exemple, le propriétaire a un petit rendement (taux de référence actuel de 1,25 %) et les habitants bénéficient d’un grand avantage (électricité solaire 20 % moins chère). Pour équilibrer et inciter davantage à investir dans le photovoltaïque, la moitié de la différence entre le tarif de l’électricité produite et celui de l’électricité standard peut être refacturée au consommateur (Profit-Share). Dans cet exemple, le prix de revient pourrait passer de 16 à 18 centimes/kWh. Cela reste bien plus avantageux que le tarif du réseau et offre au propriétaire un meilleur stimulant à l’investissement. La 4e version du DIFEE intègre cette règle et présente l’application pratique dans le modèle de décompte. Le nouveau document a été publié fin novembre 2020 (téléchargement via SuisseEnergie ou notre entreprise – mot clé DIFEE).

vers l'aperçu